Actualités

Retrouver ici toutes les actualités : résultats de compétition, organisation de stages, conseils...

🍊🥑🥦🍎 Confinement et nutrition : quelle stratégie adopter ? 

Avec le durcissement des directives relatives au confinement, il va être de plus en plus difficile de se dépenser et de bouger. 

❓Alors, quelle incidence sur notre manière de manger, de nous alimenter ?

Evidemment, comme rien n'est simple, cela va dépendre de chacun et surtout "de comment le confinement va impacter votre dépense calorique personnelle" ?  

➡️ Explications en fonction de 3 "profils" différents : 

1️⃣ Le confinement ne modifie pas ou peu votre dépense calorique habituelle. Soit vous étiez "pas ou peu actif" ou soit vous avez la possibilité de vous dépenser à la maison, notamment grâce à des outils "cardio" du type tapis de course, "home-trainer", rameur... et vous compensez donc votre activité spontanée habituelle par des exercices à la maison.

✅ Dans ce cas finalement assez simple, peu d'intérêts à modifier votre alimentation. A dépense calorique égale, apport calorique égal. Somme toute, tout cela reste logique. 

2️⃣ Le confinement modifie "légèrement" votre dépense calorique : vous étiez plutôt actif, sportif régulier, ou ayant une activité spontanée "moyenne".

✅ Réduisez votre apport calorique en conséquence sous peine de stocker les calories non utilisées sous forme de lipides ou plus communément appelées « graisses ». 
Vous savez, le genre de truc que les hommes stockent majoritairement autour de l'abdomen (graisses de type androïde) et que les femmes stockent majoritairement autour des fesses (graisses de type gynoïde). 😅 

3️⃣ Le confinement modifie drastiquement votre dépense calorique : vous êtes sportif de haut niveau dans une discipline d'endurance (ski de fond, triathlon, course à pied, vélo...), sportif amateur pratiquant de manière intensive ou vous exercez une activité professionnelle où la dépense énergétique est très importante.

✅ Dans ce cas, réduisez votre apport calorique de manière proportionnelle à votre nouvelle dépense énergétique, qui est devenue très faible en raison du confinement. 
Ce profil, si il ne change pas se ma manière de se nourrir, est celui qui est le plus à même de prendre beaucoup de masse grasse étant donné la différence de dépense calorique brutale... 
Toutes la calories "ingérées" et non "brûlées" vont s'accumuler. C'est l'exemple même de l'ancien sportif de haut niveau qui, après le afin de carrière, continue de s'alimenter comme avant. On a tous des exemples sous la main : « put... mais t'as vu comment il fait du gras ! » 😬

➡️ Maintenant, la question est de savoir "comment limiter son apport calorique ?"

‼️C'est simple : en faisant l'inverse de ce que tout le monde fait actuellement‼️

Les maraîchers sont les premières victimes du confinement car ils n'arrivent plus à écouler leur stocks de fruits et légumes en raison d'une ruée de la population vers les denrées non périssables (pâtes, riz, céréales, produits industriels sucrés...) au détriment des produits frais (fruits et légumes). 
Or, la seule "catégorie" d'aliments ayant une "densité calorique" faible sont les légumes. 
Plus simplement dit, quand vous mangez des légumes, vous ingérés peu de calories, tout en apportant à votre organisme vitamines et minéraux...
Toutes les autres catégories d'aliments : lipides (graisses), protéines et glucides sont beaucoup plus riches en calories. 

➡️ Donc, si l'on doit résumer : vous devez / souhaitez réduire votre apport calorique : 

✅ Majorez votre apport en légumes et végétaux ! 
✅ Minorez vos apports en produits "énergétiques" :sucres lents, produits industriels type gâteaux tout prêts, graisses...
✅ Réduisez vos portions ! Si je bouge moins, j'ai moins besoin de manger... 
✅ Gardez néanmoins un équilibre en respectant la logique de l'assiette équilibrée (voir image ci-joint). 
Une approche trop restrictive avec une perte de poids trop brutale induit souvent un effet "Yoyo" très néfaste à long terme.  

🍊🍏🥕 Jeûne : suite et fin, bilan et conclusions.

Vendredi, dernier jour. Le jeudi soir a été un peu difficile et la fatigue a commencé à se faire sentir. Il ne fallait pas quelques jours de plus pour que l'on puisse me diagnostiquer des légers troubles de l'humeur 😅
Les repas du jeudi ont été sensiblement les mêmes qu'en début de semaine. 
Entrainement du jeudi : 3 séance en extérieur (environ 12 km de marche / footing lent en cumulé + 1 séance en salle type muscu / vélo cardio.)

➡️ Revenons en à l'incidence sur les indicateurs évoqués lors de mon 1er message, lundi soir : 

✅ Cholestérol et acide urique / créatinine : Très grosse surprise qui va à l'inverse de ce que j'attendais ! 😲 Taux de cholestérol qui à largement augmenté, en passant de 6,99 à 8,19 mmol/l. Augmentation similaire pour l'acide urique et la créatinine. Je ne m'étendrais pas la dessus étant donné que je n'ai encore pas compris l'ensemble des mécanismes biologiques sous jacents à cela...
Merci au colonel Clément Chagny qui m'a apporté des réflexions et pistes d'explication intéressante. 

✅ Masse corporelle : - 4kg. 
Etant donné que j'ai maintenu une activité physique régulière, il est probable que ce soit exclusivement mon taux de masse grasse qui ait été revu à la baisse. 
Physiquement : fatigue en fin de protocole, mais rien de bien méchant. Quelques sensations de "froid" régulièrement lors de ces 5 jours. 
Néanmoins, j'ai trouvé ce jeûne plus facile que celui que j'avais fais en été 2018, et je pense qu'il y'a 2 raisons à cela : 
1) Ce n'était pas la 1ère fois, donc je m'engageais dans quelque chose que je connaissais => adaptation. 
2) Mon activité physique était drastiquement réduite cette fois : 1h30 d'exercice en moyenne par jour avec seulement une séance d'intensité VS 4h en moyenne en 2018 en maintenant une intensité très élevée. 
Psychologiquement : Moins dur qu'en 2018, même si le soir était difficile en fin de jeûne. Le repas du soir est pour moi un peu la "récompense" d'une longue journée de travail... et le fait d'être restreint lors de ce repas n'est pas simple à gérer... 

❓Alors, bien ou pas bien ? Bonne expérience ou pas ? 

✅ Contrairement à des nombreux témoignages de personnes qui expliquent se sentir vraiment « mieux » physiquement après un jeûne, je ne pourrai pas dire que cela à bouleverser mon bien-être. J'étais "bien". En fait, un peu comme d'habitude 😎. 
A mon humble avis, plusieurs raisons explicatives : tout l'abord, cela est lié à la manière de s'alimenter avant le jeûne. Il est évidemment que des sujets se nourrissant exclusivement de produits industriels (riche en sucres, lipides de mauvaises, colorants, conservateurs...) sont impactés beaucoup plus positivement par ce changement radical d'alimentation. 
Pour ma part, étant donné que mon alimentation habituelle est composée majoritairement de produits de bonne qualité (huile artisanale, fruits et légumes bio et/ou locaux en majorité, féculents bio et complets, viande 1 fois / semaine...), "l'écart" avec le standard du jeûne est moindre. Si l'on doit imager pour résumer : "Quand on mange « sainement » alors que l'on a l'habitude de manger de la « junk food », on ressent plus positivement les impacts du jeûne qu'un sujet qui mange « sain » alors qu'il a l'habitude de manger sain". 

✅ Même si sur le versant physique, l'incidence sur le "bien-être" ne m'a pas paru palpable, je dois dire que l'expérience est vraiment intéressante sur le versant « mental ». 
Tout d'abord, car cela permet de faire « sauter » des croyances qui incitent à toujours manger... Beaucoup ont la croyance que le corps humain à besoin d'un apport énergétique massif pour pouvoir attaquer la journée, beaucoup ont la croyance que l'homme n'est pas en mesure de tolérer une période plus ou moins longue sans apports de nourriture... bref, nous sommes tous "porteurs" de croyances, souvent induites par notre culture, et qui nous poussent à manger toujours plus... Je passerai ici le rôle de la publicité et du marketing dont l'objectif est de nous faire consommer encore en encore... ce qui aboutit à des épidémies massives d'obésité et de surpoids dans les pays industrialisés tant la nourriture est présente en quantité abondante. 
Ensuite, le jeûne permet également de se couper de comportements "automatiques" ou habitudes qui sont devenues au fil du temps, la normalité. Dans mon cas par exemple, la touche sucrée (chocolat 🍫😅) en fin de repas qui est devenue automatique. En gros, cet apport en chocolat est simplement le résultat d'automatismes. Je ne consomme donc plus par besoin, mais par envie. Et plus grave encore quand je ne consomme pas par envie, mais simplement "parce que c'est comme cela" = "c'est comme cela que je termine mon repas". 
C'est pour cette raison que je pense que le jeûne est très intéressant dans la mesure ou il vient briser ce schéma responsable de comportements automatiques et contre productifs qui vont l'inverse d'une nutrition "santé". 

Bref, encore une expérience enrichissante.

www.schafercoaching.com

6 semaines d'un super début de saison avec déjà de supers résultats !

En 6 semaines, déjà beaucoup de choses ont été lancées :


Sur format Ultra, Gwenaele Simon Touchain et Thomas Touchain avaient fait le déplacement en Thaïlande pour l'Ankor Ultra Trail en lancent donc la saison d'ultra très tôt dans l'année ! Malgré le choc thermique et le peu de temps d'adaptation à la chaleur, super presta de Gwen qui termine 3ème féminine (1ère catégorie d'âge) et 19 au scratch sur 80 partants. Thomas a du mettre le clignotant à mi course (blessure). 

Les premières victoires au scrach n'ont pas tardé non plus : Yoann Seigneuret s'impose hier sur le semi du Grand Fond Bressan, au même titre que Cédric Faussurier sur le trail de Valfoncine (15km). Quelques semaines plus tôt, Alexis Rigaud était vainqueur du cross départementaux « Pompiers » à Ambérieu. 

Ensuite viennent quelques podiums au général ou en catégorie d'âge : Yoann : 3ème scrach et 1er Master des départementaux de cross Jura, 2ème sur le 10km de Feillens, Coraline François : 2ème scrach des départementaux (Ain) de cross Long, Daniel Georgel : 36'50'' sur le 10km du Grand Fond Bressan, 13ème scrach et vainqueur groupe d'âge, Christophe Journet : 3ème au scrach du cani cross d'Avenas (12km), Nicolas Reckzek : 2ème du trail de la Gallette. 

Bons résultats de Sylvain Chapuis : 8ème en 34'39 sur le 19km de Feillens (Record Perso) et 7ème scrach du semi du Grand fond Bressan en 1h19, Frédérick David : 4ème 33'13'' sur le 10km de Feillens, Laurent Dupont : Top 100 course à obstacle 10km de Valmorel, Coraline François : 26ème scrach des régionaux de cross (Valence), Vincent LeGuen (124/128) au départementaux de cross, Louis Malfroy : 27ème / 700 au trail blanc de Mouthe, Jean Yves Lalande : 21 et 46' au 5 et 10km de Foecy en vue de sa prépa marathon, Alexis Rigaud : 8ème scrach des départementaux (Ain) de cross Long, 5ème du 10km du Grand fond Bressan.


A noter la participation aux USA de Jérome Marget aux 5 kms de Nashville en 20'08, et la venue de tous nouveaux athlètes dans le Team : Jérémy Michel qui s'alignera en Elite aux championnats d'Europe de Course à obstacles, Dorian Mieusset, spécialiste VTT, Paris Josselin (Triathlon), Yohan Simonin et Dorian Verne (Trail). 

La saison est d'ore et déjà lancée ! 

 🎥 Stage perfectionnement Natation, acte 4 !

Ce w-end avait lieu "l'acte 4" des stages de natation que j'organise. Après les 3 sessions réservées au club de Bourg en Bresse, cette session était ouverte à tout public. 
Le stage était à nouveau complet avec 9 nageurs dans les lignes d'eau du bassin olympique Haut Bugey Agglomération à Oyonnax.


▶️ Séances de natation à dominante technique et analyses vidéo au programme, sur fond de questions relatives à la physiologie, la biomécanique, la nutrition...

🔜 Il reste encore 2 stages ouverts à tout public programmés au printemps. Le stage de Mars affichent d'ores et et déjà "complet" ❌ sauf désistement de dernière minute. 

⚠️ Sur 9 places disponibles, il reste encore 4 places pour le stage d'Avril.

N'hésitez pas partager si vous connaissez des nageurs susceptibles d'être intéressés.

www.schafercoaching.com


Stages Eaux Libres et SwimRun. 

Les dates des prochaines stages vous seront bientôt communiqués. Au programme, Eau libre et SwimRun... 
Nager et courir, dans un environnement préservé. 

Schäfer Coaching fait peau neuve ! 

Le tout nouveau site est en ligne ! De nouvelles prestations vous sont proposées, avec notamment des stages, à la fois pratique et théorique... Rendez-vous sur la rubrique "Stages".

Réseaux Sociaux

Retrouvez la page Schäfer Coaching et les dernières "actu" sur les réseaux sociaux : 

Facebook
Google My Business
Instagram
Youtube